TEST Orange explique comment le réseau ADSL va être démantelé - Blog CableReview

Orange explique comment le réseau ADSL va être démantelé

Publié le 30 décembre 2019 - 12 h 06 min

Cette nouvelle décennie actera la fin définitive du réseau ADSL et son démantèlement par Orange. L’opérateur explique dans une interview aux Echos comment il va s’y prendre pour démanteler ce réseau de cuivre historique.

La fin de l’ADSL est proche : elle est prévue pour 2030. Le plan d’action d’Orange consiste à faire migrer l’ensemble des clients ADSL vers la Fibre optique, puis de démanteler le réseau ADSL.

Migrer « de force » les abonnés ADSL vers la Fibre

Le démontage du réseau se fera que dans un second temps. Orange souhaite d’abord convaincre les abonnés DSL éligibles à la Fibre de migrer vers son réseau. L’opérateur compte ainsi inciter l’Arcep à augmenter les tarifs des abonnements ADSL, pour les rendre moins attractifs que ceux de la Fibre. Pourtant, les abonnements Fibre sont aujourd’hui vendus plus chers que l’ADSL, avec parfois d’importantes différences de prix.

Orange compte également presser la migration a travers le service client. Un abonné ADSL éligible à la Fibre ayant un problème avec sa ligne risque dans les années à venir de n’avoir aucun support : « Quand la fibre sera complètement déployée sur une zone, faudra-t-il réparer le réseau cuivre en cas de panne chez un client éligible à la fibre ? Peut-être pas. C’est un scénario à explorer ».

Il y a toujours des syndics de copropriété qui refusent la fibre

Marc Blanchet, directeur technique d’Orange

Reste qu’aujourd’hui, certaines personnes rechignent à passer à la Fibre optique. C’est notamment le cas de propriétaires : « Même dans les grandes villes, il y a toujours des syndics de copropriété qui refusent la fibre », indique Marc Blanchet, directeur technique d’Orange.

Un démantèlement complexe

La seconde partie du plan d’arrêt du réseau ADSL consiste à le démanteler progressivement. Le démontage du réseau a déjà commencé, notamment en démantelant les parties centrales du réseau. S’il a déjà récupéré 80 000 tonnes de cuivre, le projet reste encore énorme.

Philippe Béguin, directeur de la réglementation chez Orange, indique que le démontage restera la dernière étape du plan. La justification est prise sur l’expérience acquise sur l’extinction du réseau X.25 du Minitel : « Il restait toujours de petits services hautement sensibles, notamment de paiement, que nous avons eu beaucoup de mal à faire migrer vers d’autres solutions ». Le réseau X.25 a fini par être éteint en 2012.

Le problème des services sensibles se pose à nouveau pour l’ADSL. On en a pas toujours connaissance mais les lignes ADSL sont utilisés pour différents services très sensibles : « Les lignes de cuivre sont utilisées pour les téléalarmes, les barrages EDF… C’est une partie d’un processus industriel, dont il faut construire les plans de transformation. Nous devons engager les premières expérimentations dès 2020. C’est la meilleure façon de se confronter aux vrais sujets : la migration des clients, les différents usages, les inévitables cas particuliers… »

Orange disposera d’un délai de 5 ans pour prévenir les clients concernés de cette migration. Un délai que l’opérateur juge trop court et qu’il souhaite réduire. Phillipe Béguin espère qu’” au moment où nous parviendrons à l’échéance finale, nous aurons suffisamment vidé le réseau pour ne pas avoir trop de cas compliqués à migrer ’un peu’ de force “.

Source : Les Echos

Catégories

Plus d'articles de la catégorie Annonces

Share This