TEST Annonce du Gouvernement : les fréquences 5G seront réservées aux opérateurs télécoms - Blog CableReview

Annonce du Gouvernement : les fréquences 5G seront réservées aux opérateurs télécoms

Publié le 10 janvier 2020 - 19 h 37 min

Forcément, les opérateurs voient cette annonce d’un bon oeil. Avec la décision du Gouvernement de réserver les bandes de fréquences 5G exclusivement aux opérateurs télécoms, Orange estime que la stratégie est la meilleure possible. Cela leur permettra notamment de bénéficier d’une vraie expertise tout en dépensant moins d’argent sur le déroulement et la réparation des réseaux.

La 5G, pas avant 2021 ou 2022 ?

Dans un entretien accordé à Industrie Techno, Arnaud Vamparys, le vice-président s’occupant de la 5G chez Orange, ne cachait pas sa satisfaction. Avec cet interview, il se félicite notamment de la stratégie que devrait adopter la France qui devrait choisir, une nouvelle fois, les opérateurs comme seuls acquéreur de licences 5G. Ce choix serait différent de celui réalisé par ses voisins allemand ou britannique par exemple. Ces derniers ont pour intention de verser une part du spectre directement aux industriels qui le veulent pour déployer des réseaux privés.

Un choix qui plait à Arnaud Vamparys. Ainsi, les réseaux 5G pourront se déployer uniquement à travers les télécoms que sont SFR, Free, Orange et Bouygues Télécom, avec des extensions privées de réseaux publics.

Même si de nombreux tests sont déjà effectués sur des machines et que son avancement est rapide, il estime que les « premières machines industrielles connectées en 5G débarquer en 2021, voire 2022. » Pour quelles raisons ? Arnaud Vamparys dit qu’il y aurait un “manque d’objets compatibles avec la 5G disponibles sur le marché aujourd’hui”. Il ajoute que les premiers équipements industriels devraient arriver sur le marché qu’en 2021. Pas de précipitation chez les industriels donc, qui a priori devraient attendre que les réseaux commerciaux soient lancés.

Une crainte que les industriels mettent les télécoms de côté ?

La réponse est non selon Arnaud Vamparys. Dans le déploiement de la 5G, le déroulement de réseaux privés fait partie des grands axes de la 5G industrielle. Il explique que l’établissement d’un réseau privé pour chaque usine correspondrait à « ouvrir un nouvel opérateur« , avec l’obligation de prévoir des « appareils compatibles » ainsi que des « bonnes cartes SIM » et « des équipements réseau adaptés« .

Il faudra aussi compter sur le fait qu’un « certain nombre d’objets ne resteront pas que sur le site industriel » et auront probablement la nécessité de marcher “en dehors de l’atelier ou dans plusieurs usines”. Des procédés comme ceux-ci seraient des solutions plus onéreuses et beaucoup plus compliquées à instaurer et faire perdurer, contrairement à faire appel à Orange ou tout autre opérateur ayant un véritable savoir-faire quant au déploiement de réseau. Comme ils l’ont prouvé par le passé. “Je ne dis pas qu’il ne faut pas de concurrence (…), mais les opérateurs disposent d’un savoir-faire qu’il faudra utiliser”, précise-t-il. En d’autres termes : les télécoms se retrouveront totalement dans une telle opération, tout comme les industriels.

Source : Univers Freebox

Catégories

Plus d'articles de la catégorie 4G et 5G

Share This