Publicité

Télécoms : “Altice a révolutionné le secteur”, “Orange n’a fait que suivre notre strategie

Posté le 29/08/2017 10 h 40 min Un commentaire SFR

Difficile de ne pas échapper à la nouvelle stratégie convergence télécoms et médias de SFR et Altice. Que se soit via des publicités ou sur la facture avec des augmentations, beaucoup connaissent la nouvelle orientation de l’opérateur. SFR Sport (Premier League, Champions League…), SFR Presse, SFR Play VOD, MyCuisine, Altice Studio, Discovery, Syfy, E!… la liste de “nouveaux” services est encore longue. Dans une interview au Monde (qui, rappelons le, le principal actionnaire est Xavier Niel), Michel Combes, PDG d’Altice, annonce clairement que Altice a « révolutionné le secteur » des télécoms.

Ce que fait Altice, « c’est la stratégie des acteurs gagnants ». Le groupe applique en grande partie ce qui se fait aux Etats Unis ou en Angleterre, où les médias sont très présents avec l’internet. “aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, les mouvements de Verizon, d’AT&T, de Comcast ou de BT l’illustrent. Cette convergence rapproche les télécoms et les médias mais aussi la publicité, car les opérateurs ont une bonne connaissance de leurs clients et n’entendent plus laisser ce domaine aux géants de l’Internet.

Ensuite, celui ci applique cette stratégie dans les différents pays où il est présent (Israël, US, Portugal, et maintenant France). En France, SFR regagne des clients sur le mobile, « sur le fixe , nous continuons d’en perdre, mais de moins en moins », précise Michel Combes.

“Orange n’a fait que suivre notre stratégie”

En se lançant, Patrick Drahi avait dit que si SFR se mettait à produire des films et séries, Orange allait le suivre. Et il avait totalement raison ! « L’ abondance mais aussi la qualité des séries déjà disponibles sur le marché nous impose une vraie réflexion . Nous voulons entrer sur ce marché avec nos couleurs , intelligemment et d’une manière différenciée par rapport aux autres offres . Nous voulons être un acteur unique et identifiable. » annonce le PDG d’Orange Studio. L’objectif est d’investir jusqu’à 100 millions d’euros sur 5 ans dans ses contenus.

Mais selon Michel Combes : “En France, ces derniers mois, Orange n’a fait que suivre notre stratégie, en réinvestissant dans le cinéma et les séries ou en nouant un accord avec Canal+, comme Bouygues et Free (dont le fondateur Xavier Niel est actionnaire du Monde).



A lire également

Notez cet article